Philizot-header_noir

Le design graphique, entre sémiotique et œnologie

Article

Publié dans Langages visuels et systèmes complexes, Université de Strasbourg, 2016.

 


Télécharger l’article au format PDF

 


Introduction

De nos jours, les objets visuels produits par le design – identités visuelles, sites internet, affiches, campagnes de communication, etc. – semblent susciter des réactions et des sentiments contradictoires. D’une part, la conception de ces objets, engageant des choix de forme, de couleur, de typographie, d’image, passe pour une activité superficielle, supposée trouver ses raisons, bien loin des problèmes fondamentaux posés par la conduite du monde, dans le champ élargi et si discuté de l’esthétique. D’autre part, ces choix n’apparaissent pas si inoffensifs, si l’on se fie à l’amplitude des réactions qu’ils provoquent, allant de l’indignation la plus profonde aux louanges exacerbés. Comment une activité aussi superficielle peut-elle faire l’objet de si vives réactions ?  Que peuvent nous apprendre des inclinations aussi antagonistes sur le design graphique ?

Partager