Philizot-header_noir

Les avant-gardes et leur relation avec le pouvoir dans le champ du graphisme et de la typographie

Publié dans Articulo, revue de recherches urbaines
Avant-gardes et élites : agents de reproduction
ou de transformation de la société ?, 3/2007.

 


Télécharger l’article au format PDF
Lire sur le site de la revue

 


Introduction

Il est difficilement possible de parler de graphisme sans s’interroger sur les nombreux domaines et pratiques que recouvre un terme si couramment utilisé. Le graphisme peut être envisagé comme le bras armé d’un appareil de communication au sens large du terme – communication graphique – comme il pourrait tout aussi bien recouvrir une pratique autonome, désintéressée, pratique qui s’inscrirait alors presque exclusivement dans le champ artistique. Dans les deux cas, le terme désigne les produits pour mieux désigner les producteurs, c’est d’ailleurs à ce niveau que se construisent et se déconstruisent les pratiques dont il va s’agir ici. Les premiers travaux et réflexions et que nous pouvons aujourd’hui qualifier de « graphiques » au sens contemporain du terme, coïncident avec la naissance des mouvements d’avant-garde de manière générale, et parmi ceux-ci, du mouvement futuriste en particulier, premier groupe à investir de manière nouvelle et synthétique les possibilités offertes par la typographie, la peinture, la photographie, etc. Ces domaines jusqu’à présent isolés et constitués en pratiques distinctes les unes des autres sont alors l’objet de recherches croisées, donnant lieu à des œuvres composites, des œuvres totales, bien que cette mixité ne soit pas une condition suffisante à la possibilité d’existence d’une pratique qui doit aussi être envisagée à des fins de communication, faisant appel à ce titre plus qu’une autre aux ressources offertes par la typographie, la lettre et ses formes expressives ainsi que la mise en forme du texte et de l’information. On ne peut pas parler de graphisme sans parler de communication, et c’est certainement autour de cette notion que se positionneront certains artistes désormais tournés vers le domaine de la typographie.

Partager