Philizot-header_noir

Powers of Ten
Quelques remarques
sur le statut épistémologique de l’image

Conférence

Conférence dans le cadre du colloque Images, Université de Strasbourg, 2 juin 2017.

 


Résumé

Powers of Ten (puissances de dix) est un court métrage réalisé en 1977 par Charles et Ray Eames, qui se présente sous la forme d’un travelling faisant voyager le spectateur à travers différents ordres de grandeur, de l’infiniment petit à l’infiniment grand. Ce film nous montre des images scientifiques, passant en quelques minutes du noyau atomique aux amas de galaxies. Mais que doivent ces objets – qui s’adressent ici à notre regard – à la construction des images par lesquels nous les appréhendons ? L’objectivité scientifique est mise ici à l’épreuve de l’image, dont le statut historique n’a cessé d’alterner entre le miroir et la carte – pour reprendre la métaphore de E. Gombrich –, ou entre les pôles antinomiques de la nature et de la convention, déjà esquissés par Platon dans le Cratyle. En présentant ainsi dans un même continuum des images d’objets infiniment éloignés et infiniment proches, Powers of Ten invite à s’interroger sur le point aveugle de la représentation scientifique, sur le rôle de premier plan que nous faisons tenir aux images, sur la place qu’elles prennent dans notre rapport à la connaissance, et sur les pouvoirs démesurés que nous leur attribuons.

Partager